• Classement : les principales armées africaines

    Le site américain Global Firepower a récemment révélé son classement des puissances militaires dans le monde pour 2019. Les cinq armées les plus puissantes de la planète sont celles des États-Unis, de la Russie, de la Chine, de l’Inde et de la France. Mais qu’en est-il du classement des armées africaines ? Voici le top 5 : 1- Égypte (12e place mondiale) 2- Algérie (27e place) 3- Afrique du Sud (32e place) 4- Nigéria (44e place) 5- Éthiopie (47e place)

  • Air Sénégal reçoit son nouvel avion

    Livré avec quelques jours de retard par Airbus, l’appareil A330-900 d’Air Sénégal, baptisé Casamance, a effectué le 9 mars son premier vol vers Paris. La compagnie nationale sénégalaise assurait depuis le 1er février les rotations vers Paris grâce à un appareil loué à la société portugaise HiFly. Commandé au Salon international de l’aéronautique et de l’espace du Bourget en juin 2018, cet appareil a une capacité totale de 290 sièges, avec 32 sièges en classe Affaires, 21 sièges en Premium Économie et 237 en classe Économie. Air Sénégal est la première compagnie africaine à exploiter un Airbus A330 de nouvelle génération. Cet appareil propose des équipements modernes et une technologie de pointe (wi-fi, larges écrans, divertissements à bord variés et connectés), avec des cabines spacieuses et très confortables.

  • La BAD prive d’appels d’offres deux filiales de General Electric

    Deux filiales du groupe américain General Electric Power, héritées de l’acquisition d’Alstom Power en 2015, se sont vues interdites de souscrire aux appels d’offres de la Banque africaine de développement (BAD) durant 72 mois. Les sociétés Alstom Egypt for Power and Transport Projects et GE Power Systems avaient été accusées de corruption et de fraude en 2006 et 2011, dans le cadre de deux projets de production d’électricité financés par la BAD en Égypte. Aujourd’hui, l’institution veut s’assurer de l’intégrité des projets qu’elle finance.

  • Les start-up africaines ont levé 1,16 milliard de dollars en 2018

    Un rapport du fonds de capital-risque Partech Africa, récemment publié, dévoile que les start-up africaines ont levé 1,163 milliard de dollars en 2018, soit une hausse de 108 % par rapport à 2017 (560 millions de dollars). Ces financements ont bénéficié à 146 start-up, contre 128 en 2017. Avec ces levées de fonds massives, les entreprises tech africaines confirment leur attractivité. « Lorsque nous avons commencé notre projet de création de Partech Africa Fund en 2015, nous nous attendions à dépasser le milliard de dollars d’ici 2020. Nous avons déjà deux ans d’avance sur nos prévisions », a déclaré Cyril Collon, l’un des associés de Partech Africa.