Culture

La Villa Bleue : un goût de paradis en Tunisie

La Villa Bleue possède un souffle indescriptible. Ce petit hôtel de charme haut de gamme, situé à Sidi Bou Saïd, ne ressemble à aucun autre lieu de Tunisie.

Par Clément Airault - © DR

Avec ses façades blanches et ses volets bleus, Sidi Bou Saïd est l’une des destinations phares des tour-opérateurs. Malgré le flot incessant de touristes, le lieu a conservé l’âme d’un village ancestral, avec ses dédales de ruelles et ses orangers odorants, au pied desquels s’étirent nonchalamment quelques chats.
C’est dans ce décor immuable, alors que vous descendez le village vers la pointe de la falaise, que vous trouvez La Villa Bleue. Il suffit de pousser la lourde porte de bois cloutée, vieille de plus de 200 ans, pour pénétrer dans un autre univers.
En entrant dans le hall, qui dessert l’ensemble de l’hôtel, vous serez surpris par l’âme du lieu. On pourrait croire que La Villa Bleue est un petit palais arabo-andalou, ancré là depuis des siècles… mais ce n'est pas le cas.

Luxe et apaisement

La bâtisse n’a guère plus de 30 ans. L’ingéniosité des propriétaires fut de démonter des éléments historiques de maisons acquises dans la médina de Tunis, pour les réinstaller à Sidi Bou Saïd. Colonnes de marbre, plafonds de stuc, carreaux de céramique : l’ensemble a été agencé de manière harmonieuse et donne un rendu très ancien, alors qu’il n’en est rien.
« La décision fut prise d’en faire un hôtel de charme en décembre 2010 », précise Mehdi Bouassida, le propriétaire. Trois ans plus tard, l’hôtel ouvrait ses portes. Le résultat est bluffant. Les dix suites et trois chambres de cet établissement à taille humaine sont décorées de manière sobre et élégante. Tout ici respire le bon goût, depuis la piscine extérieure jusqu’au linge de lit haut de gamme importé de France, identique à celui des meilleurs palaces. Les tarifs élevés de La Villa Bleue se justifient par un tel niveau d’exigence. Et les clients apprécient. « L’hôtel est quasiment toujours complet, de début mars à fin octobre », assure Mehdi Bouassida.
Le plus incroyable, c’est la vue depuis le balcon de votre chambre ou les fenêtres du restaurant gastronomique. Où que vous soyez, la mer Méditerranée semble vous tendre les bras, au-delà du magnifique jardin arboré de La Villa Bleue, un lieu à nul autre pareil.

Retrouvez cet article en intégralité dans CAPECO Africa N° 14