Edito

Haut la main, haut les cœurs

Dimitri Friedman

Plus de 58 %, c’est par ce score que Macky Sall a remporté au premier tour l’élection présidentielle sénégalaise du 24 février dernier, pour un deuxième mandat. Plus de 71 %, c’est par ce score que le Président Paul Biya remporta l’élection présidentielle camerounaise en octobre 2018. Bien sûr, comparaison n’est pas raison. L’un est au pouvoir depuis 7 ans, l’autre… depuis 36 ans. L’un est un ancien ingénieur et géologue de 57 ans qui vient de porter la croissance du Sénégal à 6,8 % en 2018. L’autre, parfois surnommé « l’Homme-Lion », homme politique blanchi sous le harnais, surfe sur une croissance de presque 4 %... Le parallèle s’arrête là. Si ce n’est que ces deux Présidents ont mis au cœur de leur action un concept qui pourrait paraître galvaudé, celui de l’émergence. Et pourtant, les pays qu’ils président passent à juste titre pour être les plus dynamiques de l’Afrique subsaharienne francophone.

Ce numéro de CAP ÉCO Africa tourne peu ou prou autour de ces deux hommes, de leur action et de la place que le Sénégal et le Cameroun entendent occuper dans l’Afrique de demain. L’année 2019 sera déterminante pour la réussite de la deuxième phase du Plan Sénégal émergent. En effet, à Paris, en décembre dernier, Macky Sall a engrangé auprès de divers bailleurs de fonds internationaux et investisseurs 14 milliards de francs CFA (il était venu chercher 4 milliards).

Dans un dossier spécial consacré au Cameroun, nos journalistes dressent la feuille de route de la marche vers l’émergence du pays, qui pèse 40 % du PIB de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), au moment même où Paul Biya vient d’être porté à la tête de la présidence tournante de cette organisation sous-régionale. Les outils mis en place au Cameroun – parmi lesquels le Plan directeur d’industrialisation, le made in Cameroon, le développement des industries de transformation, la transparence et la lutte contre la corruption, l’amélioration du climat des affaires – devraient libérer les énergies créatrices.