A la une

Les acteurs du développement

Autour du Président Denis Sassou N’Guesso, plusieurs personnalités contribuent au développement et à l’émergence de l’économie congolaise. Portraits de ces femmes et hommes qui participent à la création d’emplois et encouragent les entreprises à venir s’implanter au Congo.

Isidore Mvouba

Membre dirigeant du Parti congolais du travail depuis le milieu des années 1980, fidèle du président Denis Sassou N’Guesso, Isidore Mvouba a occupé différentes responsabilités dans le gouvernement congolais. Il a été Ministre des Transports de 1999 à 2002, puis Ministre d’État, Ministre des Transports et des Privatisations, chargé de la coordination de l’action gouvernementale de 2002 à 2005, Premier ministre de 2005 à 2009, et Ministre d’État, Ministre des Transports coordonateur du pôle des infrastructures de base de 2009 à 2012, et enfin de 2012 à ce jour Ministre d’État, Ministre du Développement industriel et de la Promotion du secteur privé. Il est un acteur majeur du développement économique.

Gilbert Ondongo

Né en 1960 à Owando, Gilbert Ondongo fut Ministre du Travail avant de devenir en 2009 chargé des finances du pays.
Ministre d’État, Ministre de l’Économie, des Finances, du Plan, du Portefeuille public et de l’Intégration, Gilbert Ondongo occupe une place stratégique en tant qu’interlocuteur de référence auprès des bailleurs de fonds et des organisations internationales.

Yvonne Adelaïde Mougany

Actuel Ministre des Petites et moyennes entreprises et de l’Artisanat, à la tête de ce département depuis 2007, Yvonne Adelaïde Mougany suit en droite ligne la directive du gouvernement pour dynamiser le secteur privé congolais afin d’appuyer la croissance de l’entrepreneuriat et de lutter contre la pauvreté et le chômage des jeunes. Actrice majeure du développement des petites et moyennes entreprises, cette femme se bat pour l’émergence de ce secteur confronté à plusieurs défis, notamment ceux du financement et du manque d’engagement des femmes congolaises.

André Raphaël Loemba

Ministre des Hydrocarbures depuis 2009, André Raphaël Loemba est à la tête d’un ministère stratégique.
Avant sa nomination au gouvernement, il était Directeur exploration à la société Maurel & Prom Congo (recherche et production pétrolière).
Le pétrole demeure l’un des principaux secteurs de l’économie congolaise. Le Congo est un acteur de premier plan en Afrique, avec une production d’environ 250 745 barils/jour. Les principales majors internationales opèrent dans le pays.

Pierre Oba

Ministre des Mines et de la Géologie, Pierre Oba dirige un ministère prometteur et créateur d’emplois.
La République du Congo dispose d’un fort potentiel minier et le Ministre Oba est devenu un interlocuteur majeur pour les grands groupes miniers qui souhaitent se développer au Congo.

Henri Djombo

Henri Djombo est Ministre de l’Économie forestière, de l’Environnement et du Développement durable du Congo.
Né en 1952 à Enyellé, au Congo, il a fait ses études à Leningrad en URSS. Dans l’administration publique congolaise depuis 1976, il a travaillé au ministère de l’Économie rurale et au ministère des Eaux et forêts. Puis il a été successivement Ambassadeur du Congo en Bulgarie (1986-1988) et P-DG de la Sucrerie du Congo (Suco) (1989 à 1991). À la tête du ministère congolais de l’Économie forestière depuis novembre 1997, il est un des initiateurs de l’action visant à préserver les forêts du bassin du Congo

Raphaël Mokoko

Ministre délégué auprès du Ministre d’État, Ministre de l’Économie, des Finances, du Plan, du Portefeuille public et de l’Intégration, chargé du plan et de l’intégration, Raphaël Mokoko, qui connaît parfaitement le secteur de la planification, est un acteur impliqué et engagé dans le développement économique du Congo.

Maître Annick Patricia Mongo, Directrice générale de l’API

Avocate du barreau de Brazzaville, Annick Patricia Mongo a une longue carrière internationale. Après avoir plaidé entre autres au procès dit des « Disparus du Beach de Brazzaville » en 2005, et dans plusieurs dossiers devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) ainsi qu’à la Cour pénale internationale (CPI), elle a mis pendant deux ans sa carrière d’avocate entre parenthèses pour diriger l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), la toute première institution de ce genre en République du Congo. Depuis avril 2014, Maître Mongo dirige l’Agence pour la promotion des investissements (API) et fait preuve d’un grand dynamisme pour encourager les investisseurs internationaux à venir s’implanter au Congo.
Créée par la loi n° 19-2012 du 22 août 2012, l’API a entre autres missions de faciliter et promouvoir des investissements nationaux et privés dans les différents secteurs économiques du Congo.

Michel Niama

Directeur général de l’économie, cet homme discret mais efficace, qui occupait des fonctions majeures au Ministère de l’Économie, des Finances, du Plan, du Portefeuille public et de l’Intégration, a pris en charge la Direction générale de l’économie congolaise afin de relancer ce secteur essentiel au développement du pays.
Professionnel reconnu, Michel Niama rencontre les différentes entreprises actives au Congo afin de les encourager et les soutenir auprès des autres organismes congolais en vue de créer de la richesse et des revenus pour le Congo.

Retrouvez cet article en intégralité dans CAPECO Africa N° 2