A la une

Parcours d’un homme de terrain : la victoire sur les fronts de l’énergie et de l’eau

Dr Basile Atangana Kouna, l’homme de confiance du Président Paul Biya dans la bataille de l’eau et de l’énergie est en train de gagner son pari : mener à bien la stratégie des grands chantiers dans ce domaine vital pour le Cameroun.

Par Adamou Petouonchi - Photo : MINEE

Comme dit l’adage, « rien n’est certain à part la mort et les impôts ». Les Camerounais pourraient ajouter : et l’incertitude d’avoir chaque jour de l’eau en quantité et en qualité convenables, et d’être alimenté en énergie. Mais s’ils étaient tous aussi avisés que le Dr Basile Atangana Kouna, ils auraient compris les sages paroles du philosophe romain Sénèque : « Il n’est point de vent favorable pour qui ne sait où il va. » L’essentiel n’est donc pas de partir mais de marcher d’un bon pied avec, en guise de boussole, les yeux axés sur un but.

Antérieurement enseignant d’université et manager affirmé, l’actuel Ministre de l’Eau et de l’Énergie du Cameroun, âgé de 60 ans et natif de l’arrondissement de Ngoumou, a pour mission d’élaborer et implémenter la politique de l’État en matière de production, de transport et de distribution d’eau et d’énergie. Une mission particulièrement stratégique et sensible dans la quête du pays vers son émergence et le mieux-être des populations.

Cet ancien élève du lycée de Bertoua doit son ascension fulgurante au sein de l’appareil étatique à deux facteurs : son excellent parcours professionnel et son militantisme au sein du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), parti politique au pouvoir au Cameroun. À l’analyse des faits, il semble que le poste de Ministre de l’Eau et de l’Énergie soit taillé à sa mesure et lui revienne naturellement.

Son parcours et son CV parlent pour lui

Technocrate reconnu, le directeur de la Cameroon Water Utilities Corporation (Camwater) a une parfaite maîtrise des grands chantiers. Il a à son actif une solide expérience acquise au sein de l’administration publique, notamment dans le secteur de l’eau et de l’énergie.

Basile Atangana Kouna commence sa carrière dans les services rattachés à la Présidence de la République, où il passe 5 ans en tant que chef de service des Affaires administratives et juridiques de la Direction générale de la recherche extérieure. Ensuite, il dépose ses valises dans les services du Premier ministre pendant 12 ans, où il occupe respectivement les fonctions de chargé d’études à la Direction des affaires législatives et réglementaires, puis de directeur des affaires administratives et des requêtes. Administrateur à l’Agence de régulation des télécommunications du Cameroun (ART) en février 1999 et administrateur à l’Autorité aéronautique entre 2000 et 2003, cet enseignant à la faculté de droit et des sciences économiques de l’université de Yaoundé se dévoile au public lors de son arrivée à la tête de la Société nationale des eaux du Cameroun (SNEC), où il apparaît comme un véritable « sapeur-pompier ». C’est ici que commence sa grande carrière dans le secteur de l’eau et de l’énergie, secteur qu’il va revigorer. Ce succès lui permet de devenir l’un des hommes clés du dispositif d’implémentation de la vision du Chef de l’État camerounais pour « gagner la bataille de l’énergie et de l’eau ».

Plus d’une décennie à s’occuper de la gestion des eaux

Au cœur des grands dossiers de privatisation des sociétés d’État enclenché dans le sillage des Programmes d’ajustement structurel (PAS), la nomination du Dr Basile Atangana Kouna au poste d’administrateur provisoire de la SNEC, en mai 2002, annonce de grands changements pour cette société en difficulté. Sa feuille de route très exigeante court sur 6 ans. Le processus de redressement de la SNEC a des effets majeurs, sanctionnés pour son initiateur par un panel de décorations : Atangana Kouna est fait chevalier (2003), puis officier (2005) et commandeur (2008) de l’Ordre national de la Valeur. La reconnaissance de son efficacité est confirmée avec son élévation en mars 2006 au poste de directeur de la Camwater, charge qu’il occupe jusqu’à sa nomination comme Ministre de l’Eau et de l’Énergie le 9 décembre 2011.

« Don Basilio », pour ses intimes, connaît les chantiers concernant ces domaines par cœur. C’est pourquoi le Président Paul Biya place en lui sa confiance pour piloter l’élaboration des stratégies gouvernementales dans ces secteurs. Après 5 ans passés à la tête de ce département ministériel, ce diplômé de l’Institut international d’administration publique (IIAP) de Paris a gravi tous les échelons de l’appareil étatique. Il y a fait ses premiers pas le 11 janvier 1986. Aujourd’hui, 30 ans après, ses médailles d’honneur du Travail (Argent, Vermeil, Or) sont une illustration de son dévouement et de ses capacités à relever les défis, qui sont à l’image de son engagement au sein de la formation politique à laquelle il appartient.

Un militant de la première heure

Né le 23 décembre 1956 à Mbalelon, arrondissement de Ngoumou dans le département de la Méfou-et-Akono, ce digne fils Etenga, marié et père de six enfants, est membre titulaire du comité central du RDPC. Militant actif, le « camarade » Basile Atangana Kouna, comme l’appellent les membres de sa famille politique, a assumé plusieurs fonctions et missions politiques aussi bien dans son département d’origine que dans plusieurs autres endroits où le parti le mandate. Fort à propos, il sera chargé de mission de la Délégation départementale de la Méfou-et-Akono de 1992 à 2002. À partir de cette date jusqu’à 2007, il sera conseiller municipal et premier adjoint au maire de la commune rurale de Ngoumou. Son militantisme constant et fidèle a fait de lui la première personnalité « ressource » de la Méfou-et-Akono. Le Ministre, pilier central de la métamorphose de l’économie du Cameroun, est au cœur même des grands chantiers d’infrastructures de développement.

Retrouvez cet article en intégralité dans CAPECO Africa N° 6