A la une

Un secteur en pleine mutation avec de nouveaux dirigeants

Plusieurs hauts responsables ont été nommés ces derniers temps afin de relancer efficacement les principales institutions du Cameroun.

Par Johan Rivas

Port autonome de Douala

Après la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co) le 22 août, le Port autonome de Kribi le 23 août, c’était, le 24 août, au tour du Port autonome de Douala (PAD) de connaître un changement de dirigeant. À l’initiative, le ministre des Transports a présidé une réunion du conseil d’administration durant laquelle il a nommé Cyrus Ngo’o directeur général du complexe portuaire, en remplacement de Emmanuel Etoundi Oyono, décédé le 24 juillet dernier.

Monsieur Ngo’o, 50 ans, a été formé à l'École nationale d'administration et de Magistrature, promotion 1998. Il est également titulaire d’un MBA obtenu en 2004 à l’Université du Québec à Montréal, option stratégie d’entreprise.

Avant sa nomination pour diriger le principal port d’Afrique centrale, Cyrus Ngo’o était chargé de mission au secrétariat général des services du Premier ministre, après avoir occupé les postes de chargé d’études assistant au ministère de l’Économie et des Finances, puis de chargé d’études au ministère des Finances.

Le nouveau directeur général du PAD, qui a précédemment assisté le Premier ministre comme conseiller au suivi et à la mise en œuvre par certaines administrations sectorielles des politiques publiques, est présenté comme un fin stratège.

Il a coordonné le projet d'exploitation du fer de Mbalam et présidé la commission de passation des marchés du terminal à conteneurs du port de Kribi. Membre du conseil d'administration du Port autonome de Douala, Cyrus Ngo’o connaît donc très bien la structure pour avoir été également le conseiller des affaires portuaires du Premier ministre.

Il sera secondé par un autre grand professionnel, Charles Moukoko Njoh, en tant que directeur général adjoint.

Camair-co

À l’issue d’un conseil d’administration organisé le 22 août, Ernest Dikoum a été nommé directeur général de Camair-Co, en remplacement de Jean-Paul Nana Sandjo.

Professionnel du secteur aérien, Ernest Dikoum dispose de titres solides : un MBA en gestion logistique de l’Université de Coventry, au Royaume-Uni, et d’un executive MBA du Emirates Aviation College, et d’une grande expérience dans le secteur aérien, notamment en tant que responsable dernièrement de la compagnie aérienne Emirates au Sénégal et au Zimbabwe.

La feuille de route est claire : redresser Camair-Co, dont la dette s’élève à 35 milliards de francs CFA (53 millions d’euros), et de mettre en place un vaste plan de restructuration, d’une valeur de 91,5 millions d’euros, concocté par Boeing Consulting.

Oumarou Mefiro, Ministre délégué auprès du ministre des Transports, a, quant à lui, été nommé président du conseil d’administration de la compagnie publique, en remplacement de l’ancien Ministre des Finances Édouard Akame Foumo.

Autorité aéronautique civile du Cameroun

Les administrateurs de l’organisme régulant les activités aériennes ont été convoqués à une réunion le 30 décembre 2015 à Yaoundé par le Ministre des Transports Edgar Alain Mebe Ngo'o. Au cours des assises, le directeur général Pierre Tankam a été remplacé par Paule Assoumou Koki, qui, jusque-là, exerçait dans la même administration le poste de directrice de la sécurité aérienne.

Madame Assoumou Koki a été appelée à ces responsabilités pour moderniser l’institution et la rendre plus efficace. Suite à la demande de son ministre de tutelle, elle a notamment levé, le 1er août, la mesure de restriction des vols de la Camair-Co vers l’Europe.

Port Autonome de Kribi

Le 8 août dernier, un décret du chef de l’État, Paul Biya, mettait en place le conseil d’administration du Port autonome de Kribi (PAK). Au total, dix personnalités issues de différentes administrations, dont la Primature, l’Autorité portuaire du Cameroun, des armateurs et transitaires ont été désignés pour siéger au sein du conseil d’administration. À l’issue du dernier conseil d’administration, le 23 août dernier, Patrice Melom a été nommédirecteur général du PAK.

Ancien coordinateur du projet de pilotage et de suivi de la réalisation du complexe industrialo-portuaire de Kribi (Cipk), Patrice Melom connaît parfaitement l’institution de l’intérieur et s’attèlera, à présent, à gérer la phase d’exploitation du nouvel ouvrage.

Quant à la présidence du conseil d'administration, elle échoit à Jean Paul Simo Njonou.

Retrouvez cet article en intégralité dans CAPECO Africa N° 7