A la une

Lac municipal de Yaoundé : 66 ans d’histoire

Créé en 1951 sous l’impulsion de Georges Kyriakidès, le lac municipal fait aujourd’hui partie du patrimoine de la ville de Yaoundé. Sa valorisation touristique et économique va redonner du lustre à la capitale.

Par Pius Moulolo - © Jean-Louis Etang

Le lac municipal accueillait son premier club nautique en 1953. Situé en plein cœur de la capitale, ce bout de paradis a longtemps fait les beaux jours de la ville de Yaoundé. Véritable pôle d’attraction dans les années 1960, il abritait des activités ludiques telles que la Foire annuelle, la Fête de la jeunesse, des courses de pirogues et un concours de pêche du fameux poisson-chat. Le temps a pourtant eu raison de ce lac municipal. Avec la fermeture du club nautique vers la fin des années 1970, ce joyau était devenu, au fil des ans, l’ombre de lui-même. Faute de financements, les environs du lac se sont transformés en un haut lieu de banditisme, et sont devenus un dépotoir d’immondices de toute sorte. Mais la donne pourrait bientôt changer.

Vers une renaissance…

Le « Petit Manhattan », ainsi se nomme le projet futuriste de valorisation du lac municipal de Yaoundé. Le 13 septembre 2016, le Ministre de l’Économie Louis-Paul Motaze a signé une convention de financement de 25 milliards de francs CFA avec la Deutsche Bank Espagne. De l’avis du Ministre, cette première phase permettra de « dépolluer et assainir les eaux du lac municipal, installer des équipements de sport nautique, aménager les berges, construire aux abords dudit lac un hôtel cinq étoiles, des restaurants de classe internationale, un centre de remise en forme, des boutiques, ainsi qu’un espace de détente et de loisirs ». En attendant le début effectif des travaux (le complexe doit être livré d’ici 2019), on peut observer les opérations de démolition des bâtiments autour du plan d’eau, lesquels cèderont la place à des immeubles ministériels à la pointe de la modernité. À terme, la valorisation du lac municipal de Yaoundé permettra de redonner du lustre à la « Cité aux mille collines ».

Georges Kyriakidès, 70 ans au Cameroun

Arrivé au Cameroun le 1er février 1947 alors qu’il n’avait que 21 ans, Georges Kyriakidès est considéré comme le plus ancien opérateur économique grec du pays. Les festivités marquant ses 70 ans de présence sur le territoire se sont déroulées du 2 au 3 février 2017. Une présence ponctuée de plusieurs grandes réalisations, notamment le club nautique du lac municipal en 1953. À 91 ans, cet homme d’affaires influent s’est bâti une solide réputation dans l’immobilier et le social. Georges Kyriakidès est le pionnier d’une longue lignée d’investisseurs grecs au Cameroun, parmi lesquels Stamatiades, Kritikos, Mavrommatis, Kalafatas, Jakovides et Papadopoulos, tous grands exportateurs de renom.